Installation view Lyon Biennial / Palais de Tokyo 2013

A Road To Nowhere, 2013

 

A Road to Nowhere, 2013

Polished steed non-parallel rails leading into an artificial perspective

Dimensions: 16m x 1.2m x 0.14m

(Installation view Biennale de Lyon 2013)

 

From the press release of Oliver Beer | Shingo Yoshida – Villa Arson 2013

 

A Road to nowhere est une oeuvre composée de quatre sections de rails en acier, la surface supérieure polie comme un miroir. Ils sont posés au sol et non parallèles, suivant une perspective convaincante pour notre oeil mais en réalité artificielle. En effet, plus les sections de rails s'éloignent du spectateur, plus elles se rapprochent les unes des autres. Ces anciens rails récupérés auprès de la gare SNCF de la ville de Lyon laissent apparaître la patine du temps. Les lignes métalliques font émerger des millions d'histoires, de trajets, des bonheurs et des malheurs qui se sont noués et dénoués dans les deux sens du trajet. Tout en restant immobiles, ces rails sont des témoins silencieux de la vie en partance, en errance...

 

A Road to nowhere est à la fois un dessin de lignes pures dans l'espace et une stratification de

subjectivités affectives. Mais on y trouve aussi un clin d’oeil à la chanson éponyme du mythique groupe de rock anglais Talking Heads, écrite l’année même de la naissance de l’artiste (1985). Un désespoir joyeux s'inscrit donc en filigrane dans la genèse de son oeuvre.

 

Produced with the support of the Palais de Tokyo and the Villa Arson.